Juste pour les mamansComment accoucher à la maison ?

Comment accoucher à la maison ?

Même si les recommandations des autorités dans le domaine de la santé sont d’accoucher dans une structure médicale (hôpital, maternité, clinique), il est tout à fait possible de donner naissance à bébé chez soi. Toutefois, cela doit être fait sous certaines conditions.

Qui peut accoucher à domicile ?

Toutes les femmes ne peuvent malheureusement pas donner naissance dans leur lit. Il faut, en effet, que la femme soit en bonne santé avant la grossesse. Elle ne doit pas souffrir de pathologies comme le diabète, d’obésité, d’hypertension et ne pas suivre de traitement chronique. Il faut alors en effet une surveillance plus pointue.

Si celle-ci est déjà maman, ses accouchements précédents n’ont dû causer aucun problème. Il doit s’agir d’une grossesse unique, et l’enfant ne doit pas se présenter par le siège. Autre point important, les mois de grossesse ont dû se dérouler normalement.

Le professionnel qui a pris en charge le suivi devra être présent. Il s’agit généralement d’une sage-femme diplômée.

À savoir avant d’accoucher chez soi

Avant de décider d’accoucher à la maison, vous devez savoir qu’il n’est pas possible d’avoir une anesthésie péridurale en dehors d’une structure médicale officielle. La sage-femme ne pourra pas donner de médicaments. Elle ne pourra pas procéder à la rupture précoce de la poche, ni à une épisiotomie. Il faut aussi savoir qu’en cas de complication pendant l’accouchement, la maman devra être conduite dans la maternité (hôpital ou clinique) la plus proche de son domicile et le plus rapidement possible.

Il faut aussi prendre en compte que la sage-femme ne dispose pas de matériel médical comme de l’oxygène ou des forceps. Cela reste un accouchement médicalisé (AAD), mais non « technicisé ».

Comment accoucher à la maison ?L’accouchement en dehors des structures médicales n’est pas enseigné dans le cadre du cursus des sages-femmes. Néanmoins, plusieurs ont acquis ces compétences avec des formations complémentaires. Vous pouvez obtenir leurs coordonnées auprès de l’APAAD (Association Professionnelle de l’Accouchement Accompagné à Domicile) ou auprès de l’Association Nationale des Sages-Femmes libérales. Prenez contact avec la personne qui va vous suivre assez tôt. Ainsi, elle pourra accompagner votre grossesse au mieux. Vérifiez encore avec quelle maternité celle-ci travaille. S’il faut que vous soyez transportée en urgence, vous saurez où aller.

Accoucher à la maison

Moins de 5% des femmes françaises le font. Mais c’est tout à fait possible et sans risque particulier si la maman est en bonne santé.

Le jour J, vous devrez préparer la maison pour accueillir bébé. Pour cela, votre sage-femme vous aura fourni une liste au préalable. Elle aura besoin, par exemple, d’alèses en plastique jetables, d’une bassine, de compresses stériles, de sacs-poubelle, d’une ou plusieurs serviettes éponges… Aménagez votre lit pour y être bien. Vous pouvez aussi accoucher dans la baignoire si vous en avez déjà parlé avec votre professionnel de santé.

La température de la pièce choisie devra être de 25°. L’espace devra être suffisamment grand pour que vous vous y sentiez bien et que la sage-femme puisse se déplacer. Vous pouvez mettre de la musique douce et une lumière tamisée pour vous détendre au mieux.

Lorsque vous perdez les eaux ou lorsque les contractions sont régulières (toutes les 5 minutes en moyenne), appelez votre sage-femme.

Lorsqu’elle arrive chez vous, elle va installer un monitoring (qui sert à écouter le rythme cardiaque de bébé). Puis elle va vous accompagner lors de la délivrance. Elle est là pour vous aider et accueillera bébé.

La sage-femme reviendra les jours suivants pour vérifier que tout va bien

Accoucher à la maison : les démarches

Il faut, même lorsque l’on veut accoucher chez soi, constituer un dossier en maternité. Celui-ci va comprendre un projet de naissance et un dossier médical complet. Vous pouvez vous adresser à la maternité auprès de laquelle la sage-femme a un accord ou non. Mais privilégiez toujours un établissement proche de chez vous.

L’accouchement à domicile a naturellement un coût. La Sécurité Sociale prend en charge 313 euros (somme qu’elle vous remboursera donc). Cela comprend l’accouchement et les visites réalisées la première semaine après l’acte. L’accouchement à domicile coûte entre 715 et 1200 euros. Les dépassements seront donc à votre charge.

5/5 - (6 votes)

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here

Catégories

Vous aimerez aussi

Dans la même catégorie

Derniers articles

Plus d'articles pour les parents

Quelles sont les causes de l’incontinence urinaire ?

L'incontinence urinaire est une perte non volontaire et non contrôlable d'urine. Cela peut se produire aussi bien le jour que la nuit. Celle-ci concerne...

Comment utiliser des couches lavables ?

Sachant que jusqu'à ses 3 ans, votre enfant utilisera en moyenne 5 à 6 couches par jour (soit environ 2000 couches par an), le...

6 C pour poser des règles en famille

Les 6 C pour poser des règles en famille ( et s'y tenir!)   Il est très difficile de poser des règles, soit parce que nous...

Peut-on avoir des douleurs de règles et être enceinte ?

Lorsque l'on essaye d'avoir un bébé à tout prix, les mois peuvent passer et se ressembler. Quand allez-vous voir enfin ce plus sur le...