Juste pour les mamansPourquoi encourager les mamans à accoucher sans péridurale ?

Pourquoi encourager les mamans à accoucher sans péridurale ?

L’accouchement est à la fois une véritable épreuve et un merveilleux dénouement pour chaque jeune maman. Après avoir tant imaginé son bébé, le voilà dans vos bras. Mais la péridurale est-elle réellement la seule option pour s’épargner trop de souffrance ? Voyons ensemble pourquoi les mamans devraient souffler et enfin oser accoucher sans péridurale.

La péridurale n’anesthésie pas votre stress

S’il y a bien une chose courante à l’approche de la fin de la grossesse, c’est la gestion du stress qui devient tout à coup aléatoire pour la majeure partie des femmes. Bien que certaines arrivent incroyablement bien à gérer leurs émotions, pour d’autres, c’est le début d’une lutte contre soi-même qui débute. Seulement voilà, les jours passent et vous ne savez toujours pas quand bébé pointera enfin le bout de son nez… une raison supplémentaire de paniquer, car vous ne pouvez rien contrôler. Alors, si vous pensez que la péridurale vous sera d’une grande aide psychologique le jour de votre accouchement, détrompez-vous ! Une maman stressée en arrivant à la maternité continue généralement à l’être, même après la pose de cette anesthésie péridurale. Un seul remède à ça : le réconfort du futur papa et une bonne grosse dose de confiance en soi !

La pose de la péridurale : une épreuve dans l’épreuve

Parlons de l’arrivée de l’anesthésiste dans votre chambre, le jour où votre bébé s’annonce enfin. Le médecin arrive et vous demande de faire le dos rond, en restant calme. Le fait est qu’à ce moment précis, le simple fait de savoir qu’il va venir vous planter une aiguille, doublée d’un cathéter, dans le dos, est possiblement l’étape qui peut être plus difficile à passer que l’accouchement en lui-même. Si beaucoup de femmes n’en parlent pas lors de leur récit d’accouchement, néanmoins cette phase, avant de soulager un tant soit peu la douleur, n’est pas des plus agréable à vivre. Certaines femmes racontent ne pas avoir profité de la péridurale parce que leur bébé était trop pressé. Pour d’autres, il arrive que l’anesthésie ne fonctionne que d’un côté, c’est assez banal. Cette baguette magique n’est pas sans faille. En renonçant à la péridurale, vous vous évitez une couche de stress et de piqûre en plus !

Pourquoi encourager les mamans à accoucher sans péridurale ?Les effets secondaires possibles de la péridurale pendant l’accouchement

L’une des meilleures raisons de préférer accoucher naturellement reste sans doute la liste d’effets secondaires, susceptibles de pointer le bout de leur nez bien avant la naissance de votre bébé, sans parler d’après. Un accouchement pratiqué avec une anesthésie épidurale sera plus éprouvant pour le corps de la future maman. Ainsi, les suites de la naissance sont plus fatigantes (notamment le dos qui peut être douloureux et la présence de maux de tête) et la jeune maman met plus de temps à récupérer que si elle l’avait décliné. Il n’est pas rare de voir sortir des mamans venant d’accoucher la veille seulement, en pleine forme, sur autorisation de leur gynécologue, étant donné l’absence d’anesthésie locorégionale. Du côté des effets indésirables au cours de l’agissement de la péridurale, ils sont divers : picotements dans les jambes, peau qui gratte, sensation de chaleur du bas du corps, vertiges. Ils n’arrivent pas systématiquement, heureusement, seulement ils sont des symptômes possibles. Il ne faut donc pas les ignorer avant sa prise de décision et ne pas hésiter à en parler avec votre médecin.

Zoom sur les accouchements naturels dans les maisons de naissances

Nombre de maisons de naissances fleurissent chaque année en France pour accueillir les futures mamans désireuses d’accoucher de manière naturelle. Ces maisons intimistes proposent aux couples un encadrement médical personnalisé lors du jour de l’accouchement, dans une ambiance calme et feutrée, avec un peu de musique, une baignoire, un grand lit, bien loin de la chambre d’hôpital classique. Ces salles de naissance totalement démédicalisées sont parfaites pour apaiser les femmes et leur partenaire qui les accompagne, afin de vivre un accouchement dénué de stress et vif d’émotions au sein d’un cocon isolé.

5/5 - (5 votes)

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here

Catégories

Vous aimerez aussi

Dans la même catégorie

Derniers articles

Plus d'articles pour les parents

Quelles sont les vaisselles sans danger pour bébé ?

Lorsqu'on devient parent, les priorités changent. Si ce n'était pas le cas auparavant, les enjeux écologiques prennent plus de place, car on veut garder...

Dans quel cas a-t-on recours à une césarienne programmée ?

Une césarienne peut être programmée plusieurs mois à l'avance quand l'accouchement présente des risques de complications. Les motifs invoqués pour ce choix peuvent être...

Descentes d’organes – prolapsus : quelles solutions existent ?

La descente d'organes, scientifiquement nommés prolapsus, est un problème médical qui peut avoir plusieurs causes, plusieurs symptômes et plusieurs conséquences, plus ou moins graves. Le...

Que manger quand on allaite pour éviter les coliques ?

L'allaitement maternel est le mode d'alimentation le plus complet pour le nouveau-né. Mais, son appareil digestif étant encore fragile, il arrive que bébé se...