AccouchementCésarienne programmée, comment ça va se passer ?

Césarienne programmée, comment ça va se passer ?

5/5 - (2 votes)
- Advertisement -

Vous allez accoucher par césarienne, la date se rapproche, et vous vous sentez préoccupée. Les questions concernant cet acte chirurgical particulier surgissent. Sachez que le déroulement d’une césarienne programmée est, généralement, identique d’une patiente à l’autre, et parfaitement maîtrisé par le corps médical.

Cette opération est programmée en avance, s’il s’agit d’un choix effectué par la mère ou le médecin. Elle peut également être décidée en urgence lorsque l’accouchement est compliqué.

Lorsqu’elle est programmée, les étapes de la césarienne sont toujours les mêmes, sauf en cas de complications.

Avant la césarienne

La césarienne est une opération chirurgicale qui se déroule au bloc opératoire, et dure environ une heure. Sont en charge de l’opération le chirurgien gynécologue, de l’infirmier anesthésiste, de deux infirmières, de la sage-femme et l’assistant opératoire.

La mère est transférée de sa chambre au bloc opératoire via le sas d’entrée. Des vérifications sont effectuées concernant les données inscrites dans le dossier : nom, allergies éventuelles, type d’anesthésie, etc. Le père ou l’accompagnant sont invités à se rendre au vestiaire pour se changer et passer une surblouse, requise pour assister à l’opération.

Une fois la future mère installée sur la table d’opération, le matériel de surveillance est mis en place : tensiomètre et scope afin de mesurer tous les paramètres vitaux durant l’opération. La péridurale est effectuée par l’anesthésiste, avant d’allonger la mère sur la table. Le ventre est enduit d’un antiseptique, puis vient la pose du champ opératoire stérile pour protéger la zone d’opération.

Le père ou l’accompagnant peut assister à la césarienne, s’il le souhaite. Il est autorisé à entrer lorsque l’opération commence, et est installé aux côtés de la mère.

Pendant la césarienne

Lorsque l’opération débute, le chirurgien gynécologue effectue une incision horizontale de plusieurs centimètres au-dessus du pubis. Il procède à l’ouverture de plusieurs épaisseurs de tissus, avant d’accéder à l’utérus.

L’obstétricien procède à la sortie du bébé, une fois la poche des eaux ouverte. Il extrait le nouveau-né du ventre de sa mère, procède au double clampage du cordon ombilical afin d’éviter les risques d’hémorragie, puis coupe ce cordon entre les deux clamps pour détacher l’enfant de sa mère. Cet acte peut être confié au père, ou à l’accompagnant, selon son désir.

Après la césarienne

Césarienne programmée, comment ça va se passer ?Le nouveau-né est ensuite confié à la sage-femme qui procède aux premiers examens d’usage sur une table dédiée et chauffée : évaluation du score d’apgar, test de guthrie, mesure du périmètre crânien, pesée, mesure de la taille du bébé, présence et constitution des fontanelles, prise de température, mise en place du bonnet, palpation des organes génitaux externes, test de la marche, et évaluation des fonctions motrices… Si nécessaire, elle effectue une désobstruction des voies aériennes, à l’aide d’une petite sonde d’aspiration.

Ces examens durent quelques minutes et le bébé est ramené directement à la mère afin d’être mis, le plus rapidement possible, en contact peau à peau pour réguler sa température et pouvoir démarrer l’allaitement au sein le plus rapidement possible si tel est le souhait de la mère.

Durant l’examen du bébé par la sage-femme, le gynécologue obstétricien procède à la « délivrance » : l’extraction du placenta, ainsi que la révision utérine afin de s’assurer que le placenta n’a pas été morcelé. Il examine également visuellement le placenta afin de s’assurer qu’il soit complet.

Une fois cet examen terminé, le chirurgien gynécologue suture les tissus internes avec du tissu résorbable, puis suture la peau externe.

La surveillance post-opératoire

La surveillance du bébé et de la mère est effectuée durant les deux heures qui suivent, en salle de naissance. Une surveillance en salle de réveil peut être effectuée, si l’état de la mère ou du bébé ne le contre-indique pas.

Le transfert dans la chambre initiale est ensuite réalisé, lorsque le corps médical l’accorde. La mère, l’enfant et le père ou l’accompagnant peuvent, ainsi, se retrouver au calme et profiter des premiers instants de cette nouvelle vie.

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here

Catégories

Vous aimerez aussi

Dans la même catégorie

Derniers articles

Plus d'articles pour les parents

Enceinte : comment éviter les vergetures ?

Lorsqu'une femme tombe enceinte, elle s'apprête à vivre de grands bouleversements dans sa vie. Seulement voilà, nombre de futures mamans voient l'apparition de vergetures...

Quand papa peut-il sentir bébé bouger ?

Sentir bébé bouger dans le ventre est une étape très attendue des parents. Cette expérience unique indique déjà les premiers signes de vie de...

Avis Manipani : que pensent les internautes de la boutique Scandinave en ligne ?

On connaît toutes les grandes enseignes scandinaves d'ameublement. Mais connaissez-vous les boutiques de puériculture qui, elles aussi, connaissent un grand succès ? Parmi celles-ci,...

Quels sont les signes d’une descente d’organes ?

Aussi appelée « prolapsus génital ou génito-urinaire », la descente d'organes est une maladie qui peut survenir particulièrement chez la femme. Elle est favorisée...

Quel aliment manger pour avoir un beau bébé ?

On parle souvent de l'impact de l'alimentation sur la grossesse. Manger sainement et de manière équilibrée est l'un des premiers réflexes à adopter lors...

Faut-il séparer les jumeaux ? à l’école / dans leur chambre ?

La gémellité demeure une particularité génétique qui offre son lot d'études scientifiques contradictoires et de postulats. Aujourd'hui encore, rien n'est tranché et les parents...

Pour compléter votre lecture