CésariennePourrais-je allaiter mon bébé après une césarienne ?

Pourrais-je allaiter mon bébé après une césarienne ?

Subir une césarienne lors d’un accouchement n’est pas un acte anodin. Quelques contraintes peuvent surgir suite à cet acte chirurgical qu’il ne faut pas négliger, et les questions concernant l’allaitement peuvent alors tracasser la future mère. Les soins post-opératoires, les douleurs liées à l’intervention, la fatigue cumulée… sont autant d’éléments à prendre en considération lorsque l’on souhaite allaiter son bébé après avoir subi une césarienne, qu’elle soit programmée ou non. Cet article vous donne les détails concernant la césarienne et l’allaitement.

Allaiter après une césarienne, est-ce recommandé ?

Entre la fatigue liée à la naissance du bébé, et les douleurs de la césarienne, de nombreuses femmes se sentent concernées par la possibilité d’allaiter en parvenant à gérer tous les désagréments liés à l’intervention chirurgicale. D’après les avis des spécialistes en lactation, il est tout à fait possible d’allaiter son bébé au sein après avoir subi une césarienne. Cependant, il est nécessaire de préparer la maman aux conditions parfois particulières de l’allaitement.

La plupart du temps, la première tétée est possible, après la césarienne, car la maman est parfaitement éveillée et les conditions sont étudiées pour permettre au bébé de bénéficier de ce contact important juste après sa naissance. L’anesthésiant a le temps d’être évacué et ne passe pas par le lait. Il est, donc, tout à fait possible d’allier césarienne et allaitement sans risque pour le bébé ni la maman.

Les difficultés à prévoir

Les douleurs liées à la césarienne peuvent être plus ou moins importantes en fonction des personnes et de l’intervention. Cependant, l’activité physique demeure réduite et il faut, au maximum, limiter les gestes afin de ne pas impacter la cicatrisation. Il est donc important de prévoir une aide, afin de pouvoir gérer le quotidien.

Il peut arriver également que le bébé mette du temps à téter en raison des tensions éventuelles ressenties suite à sa naissance par césarienne. Inutile, donc, de s’alarmer. Les aides-puéricultrices vous aideront et vous informeront sur cette particularité. Il suffit de quelques jours pour que le bébé accepte la tétée. Il est, cependant, conseillé de lui présenter le sein dès sa naissance.

Il existe également le phénomène de contractions post-accouchements lors de la tétée, pour les femmes ayant subi une césarienne. Ce phénomène est un réflexe du corps qui disparaît quelques jours après l’accouchement. Il peut provoquer, cependant, des douleurs désagréables.

Pourrais-je allaiter mon bébé après une césarienne ?

La position à adopter

Il n’est pas simple, après une césarienne, de trouver la position adéquate pour éviter les douleurs tout en veillant au confort de bébé. Dans un premier temps, il faut veiller à ce que le corps de bébé ne repose pas sur la cicatrice afin de ne pas impacter le processus de cicatrisation.

Ensuite, il est conseillé de placer le bébé de manière perpendiculaire à soi, afin de favoriser l’allaitement. La position semi-allongée, ou allongée, de la maman se trouve être la plus confortable pour les deux. Il ne faut pas hésiter à se munir d’un coussin pour maximiser le confort de l’un et de l’autre.

Lorsque les douleurs seront moins prononcées et la cicatrisation avancée, effectuer l’allaitement dans un fauteuil est possible, en plaçant le bébé sur le côté, et en s’aidant d’un coussin.

Il faut veiller à ce que les douleurs ne soient pas insupportables. Le cas échéant, il est conseillé de faire appel à l’aide d’un professionnel médical pour vous conseiller et vous aider à trouver la meilleure position possible pour vous et votre enfant. En effet, l’aide d’un conseiller en lactation peut vous être bénéfique et vous apporter des réponses à vos préoccupations.

Sachez qu’il existe d’autres solutions si l’allaitement après césarienne vous est difficile. N’hésitez pas à demander de l’aide et vous renseigner sur toutes les possibilités existantes afin de prendre la meilleure décision pour vous et votre enfant. Il est déconseillé d’attendre qu’une gêne s’installe. Le moment de la tétée doit rester agréable pour le bébé, comme pour la mère !

Noter cet article post

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here

Catégories

Vous aimerez aussi

Dans la même catégorie

Derniers articles

Plus d'articles pour les parents

Qu’est-ce que l’incontinence par impériosité ?

L'incontinence par impériosité est manifestée par un besoin soudain et pressant d'uriner. Cette situation peut entraîner des fuites urinaires. Présente chez l'homme et la...

Quelles sont les vaisselles sans danger pour bébé ?

Lorsqu'on devient parent, les priorités changent. Si ce n'était pas le cas auparavant, les enjeux écologiques prennent plus de place, car on veut garder...

Quelle huile contre les vergetures pendant la grossesse ?

Les vergetures sont un problème très fréquemment rencontré lorsque l'on attend un enfant. Il existe pourtant des solutions pour réduire ce phénomène cutané inesthétique...

Incontinence urinaire d’effort chez la femme

L'incontinence urinaire d'effort se définit par des fuites involontaires et incontrôlables qui surviennent lors d'un effort physique. Cette maladie est plus fréquente chez la...