AccouchementDans quel cas a-t-on recours à une césarienne programmée ?

Dans quel cas a-t-on recours à une césarienne programmée ?

Une césarienne peut être programmée plusieurs mois à l’avance quand l’accouchement présente des risques de complications. Les motifs invoqués pour ce choix peuvent être d’ordre physiologique, sanitaire ou psychologique.

La césarienne programmée pour causes physiologiques ou sanitaires

Les examens prénataux permettent d’estimer le poids que fera le bébé à sa naissance ainsi que la position qu’il adopte dans le ventre de sa mère. La césarienne programmée sera principalement proposée dans les cas où le bébé se présente par le siège ou par la transversale, ces deux positions présentent en effet un danger pour la mère au moment de l’accouchement.

Dans quel cas a-t-on recours à une césarienne programmée ?Le poids du bébé est également décisif pour l’organisation d’une césarienne : le protocole veut que celle-ci soit proposée à partir du moment où le bébé est estimé à plus de 4,5 kg. Il ne s’agit bien sûr que d’une estimation statistique, les résultats peuvent ne pas correspondre au poids réel du bébé. C’est la mère qui fera le choix d’accepter ou non l’intervention.

L’état de santé de la mère constitue un autre argument pour prévoir une césarienne. Celle-ci souffre-t-elle d’une malformation du bassin l’empêchant de mettre au monde ? Présente-t-elle des fractures suite à un accident ?

Est-elle porteuse d’un virus ou d’une maladie qu’elle pourrait transmettre à l’enfant en accouchant par voie basse ? Une réponse positive à ces interrogations laisse entrevoir la nécessité d’un accouchement programmé.

Quand la césarienne est programmée pour le bien-être de la mère et de l’équipe hospitalière

Dans d’autres cas, la mère peut prévoir le moment de sa césarienne pour des raisons d’ordre psychologique, pour assurer son bien-être et celui du bébé. Quand elle a déjà accouché par césarienne, l’équipe médicale lui propose immédiatement ce mode d’accouchement. Ce qui est connu n’effraie point.

Une mère peut également vouloir avoir recours à ce mode d’accouchement dans le cas où une grossesse mal vécue engendrerait peurs, frustrations ou stress. L’accouchement demeure, malgré tout, un moment difficile où la sérénité et la ténacité sont des vertus cardinales.

Dans les cas, plus graves, où la mère souffre de troubles mentaux importants mettant en danger la vie du bébé, c’est l’équipe médico-psychiatrique qui prendra en charge la programmation de la césarienne.

Enfin, pour les grossesses multiples, la césarienne programmée présente l’avantage de ne pas mobiliser l’ensemble de l’équipe hospitalière.

Une césarienne programmée n’est pas nécessaire dans les cas qui ne relèvent pas du pathologique.

Dans les autres cas, elle apporte un confort psychologique ou physique non négligeable pour bien préparer l’arrivée du bébé.

Noter cet article post

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here

Catégories

Vous aimerez aussi

Dans la même catégorie

Derniers articles

Plus d'articles pour les parents

Qu’est-ce que l’incontinence urinaire féminine ?

En France, une femme sur trois serait touchée par ce que l'on appelle l'incontinence urinaire féminine. Bien plus qu'une simple gêne, c'est un trouble...

Incontinence urinaire d’effort chez la femme

L'incontinence urinaire d'effort se définit par des fuites involontaires et incontrôlables qui surviennent lors d'un effort physique. Cette maladie est plus fréquente chez la...

Quelle huile contre les vergetures pendant la grossesse ?

Les vergetures sont un problème très fréquemment rencontré lorsque l'on attend un enfant. Il existe pourtant des solutions pour réduire ce phénomène cutané inesthétique...

Pourquoi mon bébé préfère-t-il son père ?

Même si un bébé aime sa mère et son père, il n'est pourtant pas rare que ses demandes d'attention se dirigent à un moment...