IncontinenceIncontinence urinaire d'effort chez la femme

Incontinence urinaire d’effort chez la femme

3.5/5 - (2 votes)
- Advertisement -

L’incontinence urinaire d’effort se définit par des fuites involontaires et incontrôlables qui surviennent lors d’un effort physique. Cette maladie est plus fréquente chez la femme que chez l’homme, ainsi, près de trois millions d’entre elles en France sont touchés par ce type d’incontinence.

La personne atteinte par cette pathologie ne ressent aucune sensation de besoin d’uriner, elle est alors source de honte et de gêne, car les fuites peuvent survenir à la moindre pression abdominale, lors d’une toux, pour se lever d’une chaise, au soulèvement d’une charge mais aussi lors d’un rapport sexuel.

Les causes et les facteurs de risque

Les causes sont avant tout physiques, et résultent souvent de divers traumatismes. Les muscles du périnée et du sphincter urinaire sont chargés de retenir la vessie, ne jouant, plus leur rôle pleinement, aucune barrière ne peut retenir les urines.

Deux mécanismes fondamentaux sont à l’origine de cette maladie :

L’hypermobilité urétrale ou chute du col vésical qui est lié à une insuffisance des muscles du plancher pelvien. Le support anatomique chute et risque alors d’évoluer en prolapsus ou chute d’organes l’insuffisance sphinctérienne, moins fréquente et qui fait souvent suite à une chirurgie pelvienne.

Les grossesses, les accouchements difficiles par voie basse, la ménopause, les constipations chroniques et le tabagisme sont des facteurs de risque qui favorisent fortement l’incontinence urinaire d’effort chez la femme.

Traitement et prévention

Incontinence urinaire d'effort chez la femmeUne rééducation périnéale chez un kinésithérapeute est prescrite aux femmes souffrant de cette pathologie. La rééducation a pour but de renforcer les muscles et d’améliorer le support de la vessie. L’intervention chirurgicale est aussi une solution, mais n’est envisagée qu’en dernier recours, dans la mesure où tous les autres traitements se révèlent inefficaces.

Cependant, il existe plusieurs moyens de prévenir des risques de l’incontinence urinaire d’effort. Dans le cas de la femme enceinte, des exercices du plancher pelvien sont indispensables pour diminuer les éventuelles complications pendant la grossesse mais aussi après l’accouchement. Les constipations chroniques sont également l’une des principales causes d’incontinence urinaire d’effort.

Il faudra donc bien veiller à avoir une alimentation riche en fibres et boire régulièrement jusqu’à 1,5 litre d’eau par jour.

La pratique sportive est également un bon moyen de s’en prémunir, mais il faudra alors privilégier des activités physiques qui n’entraînent pas ou peu de pression sur l’abdomen. Enfin, le tabagisme est un réel facteur de risque, diminuer voire arrêter totalement sa consommation empêchera l’altération et le vieillissement des tissus musculaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Catégories

Vous aimerez aussi

Dans la même catégorie

Derniers articles

Plus d'articles pour les parents

Quelles sont les causes de l’incontinence urinaire ?

L'incontinence urinaire est une perte non volontaire et non contrôlable d'urine. Cela peut se produire aussi bien le jour que la nuit. Celle-ci concerne...

Que manger quand on allaite pour éviter les coliques ?

L'allaitement maternel est le mode d'alimentation le plus complet pour le nouveau-né. Mais, son appareil digestif étant encore fragile, il arrive que bébé se...

Allaiter son bébé 1 mois est-ce suffisant ?

La durée de l'allaitement maternel dépend de plusieurs paramètres : une quantité de lait suffisante, la reprise du travail, les variations culturelles. Quelle est...

Comment gérer les premiers mois avec des jumeaux ?

L'arrivée d'un bébé est toujours un moment excitant et angoissant à la fois. Ces émotions sont décuplées quand il s'agit de jumeaux. Même si...

Descentes d’organes – prolapsus : quelles solutions existent ?

La descente d'organes, scientifiquement nommés prolapsus, est un problème médical qui peut avoir plusieurs causes, plusieurs symptômes et plusieurs conséquences, plus ou moins graves. Le...

Nesting : l’instinct de nidification de la femme enceinte

À l'approche de l'accouchement, la future maman a parfois de drôles d'envies : non pas de fraises, mais de rangement et de ménage ! Le...

Pour compléter votre lecture

Idées de prénoms pour filles & garçons

Nos prénoms préférés pour filles

Nos prénoms préférés pour garçons