IncontinenceQu'est-ce que l'incontinence par impériosité ?

Qu’est-ce que l’incontinence par impériosité ?

L’incontinence par impériosité est manifestée par un besoin soudain et pressant d’uriner. Cette situation peut entraîner des fuites urinaires. Présente chez l’homme et la femme, cette maladie peut être un véritable poids pour les patients. Cette perte involontaire d’urine peut s’expliquer par différentes causes et être déterminée par un ensemble de symptômes révélateurs de la maladie. Il existe cependant des traitements et des conseils à suivre pour éviter de subir les gênes occasionnées par cette affection.

Les symptômes annonciateurs

Les symptômes alertant sur la présence d’une incontinence par impériosité sont multiples.

Lorsque vous effectuez un effort par exemple, un des signes de la maladie sera une perte urinaire soudaine. Cette fuite sera généralement faible. Vous n’aurez par ailleurs pas toujours conscience des pertes.

Un autre symptôme est le caractère urgent. Vous ressentirez en effet un besoin urgent d’uriner, en quantité importante. Cette envie précède souvent une fuite urinaire qui ne laisse pas le temps nécessaire de se rendre aux toilettes. Elle se manifeste souvent durant la nuit.

L’incontinence urinaire mixte combine à la fois l’incontinence à l’effort et l’incontinence d’urgence.

Un autre type d’incontinence urinaire est celle par regorgement. Elle se caractérise par des pertes faibles, régulières et fréquentes durant la journée. Elles laissent la sensation que la vessie est toujours pleine.

L’incontinence urinaire fonctionnelle a pour conséquence de gêner le patient atteint par la maladie. Le patient se déplace alors avec beaucoup plus de difficultés.

Dans le cas d’une incontinence urinaire totale, la perte d’urine est constante. Elle s’effectue autant le jour que la nuit.

Origines de la maladie

L’incontinence urinaire est une maladie dont l’origine et les causes peuvent parfois rester confuses. On suggère toutefois que certaines prédispositions peuvent influer considérablement sur la survenance des fuites urinaires.

L’infection urinaire est une première hypothèse dans laquelle l’incontinence urinaire peut être causée. Également appelées cystites, les infections urinaires touchent la vessie et sont dues à des bactéries.

Cette incontinence urinaire peut par ailleurs être causée chez la femme suite à un accouchement. Ce dernier peut en effet avoir entraîné une faiblesse notable des muscles pelviens.

L’incontinence urinaire peut aussi être due à l’obstruction de l’ouverture de la vessie. Il s’agit d’un blocage des voies urinaires empêchant les flux urinaires sur son cheminement normal.

Une autre cause potentielle de la maladie est les calculs vésicaux. Cette complication est due à des formations dures dans les voies urinaires pouvant entraîner des fuites urinaires et autres gênes. Il en est de même pour les calculs rénaux, qui se forment dans les reins.

Les traitements de soins utilisés en cas d’incontinence urinaire

Si l’incontinence peut s’avérer être difficile à gérer au quotidien, il est tout à fait possible de vivre avec sans traitement. Il existe en effet des alternatives et des techniques permettant de mieux y faire face.

L’idéal serait de demander conseil à un professionnel de santé. Celui-ci saura non seulement vous informer sur les risques d’évolution de la maladie, ses causes, mais aussi les moyens et les traitements à envisager si nécessaire.

En effet, des traitements existent pour faire face à l’incontinence urinaire. À noter cependant qu’ils diffèrent selon les causes de la maladie. Un ensemble de causes ont été énumérées plus haut. Le médecin se basera alors sur le diagnostic pour vous prodiguer les soins les plus adaptés.

L’incontinence urinaire reste cependant une maladie très inconfortable et gênante pour les patients atteints. En plus des traitements, il existe des alternatives et des astuces accompagnant le patient dans les gestes du quotidien.

Les conseils et astuces à utiliser au quotidien face à la maladie

L’une des premières astuces à suivre au quotidien lorsqu’une personne vit une incontinence urinaire consiste à maîtriser sa consommation de boissons. Il faut en effet éviter les boissons pouvant irriter la muqueuse de la vessie. Boire la bonne quantité, ni trop, ni trop peu.

Des protections existent par ailleurs permettant de protéger contre les fuites urinaires. Elles sont à placer dans les sous-vêtements.

Une autre solution consiste à rééduquer la vessie en augmentant le contrôle de la vessie. Il est aussi possible de réaliser une série d’exercices régulière sur le périnée dans le but de renforcer ses muscles.

Noter cet article post

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here

Catégories

Vous aimerez aussi

Dans la même catégorie

Derniers articles

Plus d'articles pour les parents

6 C pour poser des règles en famille

Les 6 C pour poser des règles en famille ( et s'y tenir!)   Il est très difficile de poser des règles, soit parce que nous...

Avis Manipani : que pensent les internautes de la boutique Scandinave en ligne ?

On connaît toutes les grandes enseignes scandinaves d'ameublement. Mais connaissez-vous les boutiques de puériculture qui, elles aussi, connaissent un grand succès ? Parmi celles-ci,...

Est-ce que bébé sent quand je touche mon ventre ?

La grossesse est un moment merveilleux. Pendant 9 mois, votre enfant grandit à l'intérieur de votre ventre et un lien particulier se noue entre...

Les symptômes du kyste ovarien

Un kyste ovarien est une petite excroissance anormale et liquidienne. Il est lié au cycle menstruel et apparaît de l'adolescence à la ménopause. Ce...