Juste pour les mamansLes symptômes du kyste ovarien

Les symptômes du kyste ovarien

Un kyste ovarien est une petite excroissance anormale et liquidienne. Il est lié au cycle menstruel et apparaît de l’adolescence à la ménopause. Ce sont généralement des kystes bénins qui régressent par eux-mêmes en fin de cycle. Ils n’engendrent aucune douleur, néanmoins quelques signes permettent de les révéler en décrivant les maux subits à votre médecin.

Dépistés à la palpation ou par des examens, ils se traitent simplement dans la plupart des cas. Parfois, il est nécessaire de les enlever parce qu’ils mesurent plusieurs centimètres ou parce qu’ils sont présents en trop nombreuse quantité sur un ovaire ou les deux.

Les symptômes du kyste ovarien

Les symptômes du kyste ovarienSouvent indolores, gênants ou plus rarement générateurs d’élancements soudains et brutaux, les symptômes sont les suivants :

  • Douleurs abdominales basses
  • Douleurs pelviennes
  • Métrorragies
  • Saignements d’origine utérine survenant en dehors des règles
  • Sensation de pesanteur pelvienne
  • Lourdeur dans le bas-ventre
  • Douleurs intestinales
  • Besoin d’uriner plus fréquemment
  • Fièvre persistante
  • Nausées ou vomissements
  • Vertiges
  • Irrégularités du cycle
  • Douleur aux ovaires qui se produit lors des rapports sexuels

En cas de kystes plus importants, une violente douleur peut être provoquée par une rotation de l’ovaire sur lui-même engendrer par le poids du kyste. Parfois, un kyste peut saigner à l’intérieur ou éclater.

Les kystes de dimensions importantes peuvent appuyer sur la vessie ou sur le rectum et suivent des symptômes urinaires ou de la constipation. Kystes folliculaires et Kystes lutéiniques sont liés aux cycles menstruels. Kyste endométriose, Cystadénome, Kyste dermoïde, Kyste uniloculaire, Ovaires polykystiques sont indépendants.

Ils sont découverts aux cours d’examens plus approfondis ou routiniers.

Diagnostic, traitements et interventions communes

Le gynécologue sentira au toucher lors de la consultation annuelle en effectuant un toucher vaginal : cet examen permet de rechercher le volume du kyste, et l’endroit ou elle se trouve, qu’elle soit bénigne ou maligne.

L’échographie est l’examen le plus répandu et le plus courant. Elle permet d’évaluer la position et la grosseur du kyste, s’il y a. Elle doit être faite avant l’ovulation pour plus de précisions. Si vous êtes enceinte, le kyste est certainement lutéinique, c’est pour cette raison qu’un test de grossesse est systématique.

Un scanner et/ou une IRM

La laparoscopie est une opération chirurgicale légère qui permet d’approcher le kyste et de le retirer. Ils seront analysés, une biopsie sera pratiquée. La laparotomie est une opération chirurgicale qui permet l’ablation du kyste.

Un kyste fonctionnel ovarien sans complications grave sollicite une simple surveillance médicale de votre part.

Noter cet article post

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here

Catégories

Vous aimerez aussi

Dans la même catégorie

Derniers articles

Plus d'articles pour les parents

Pourquoi encourager les mamans à accoucher sans péridurale ?

L'accouchement est à la fois une véritable épreuve et un merveilleux dénouement pour chaque jeune maman. Après avoir tant imaginé son bébé, le voilà...

Les atouts d’un cache-cou pour bébé

Quand l'hiver commence à s'installer, il a tendance à ne jamais venir seul. En effet, cette période s'accompagne toujours d'un froid bien ardu et...

De l’importance de la bienveillance à l’école

La bienveillance comme l'un des piliers de l'école moderne Alors que l'amphithéatre affiche complet la directrice de la Canopé Paris nous présente Céline Alvarez d'une voix émue et empreinte...

Demain , le film qui propose des solutions sans culpabiliser le spectateur!

Allez voir le superbe film-documentaire de Cyril Dion et Mélanie Laurent : Demain Ce film repose sur le constat que notre civilisation connait des changements très...